Une Trump Tower partie en fumée

Le timing est incroyable : quelques jours après le départ de Trump de la Maison Blanche, et alors qu’il vient d’affronter une infamante procédure en destitution (il a été acquitté), une Trump Tower désaffectée a été détruite, hier. Le Trump Plaza d'Atlantic City, sur la côte est des Etats-Unis, a été rayé de la ville à coups de 3000 bâtons de dynamite. C’était en direct sur de nombreux médias. Premier établissement de l'ancien promoteur immobilier à ouvrir dans cette ville côtière du New Jersey, en 1984, le Trump Plaza, qui comprenait un hôtel et un casino, était vide depuis six ans et peu ou pas entretenu.

A plusieurs reprises, à l'occasion de tempêtes, des morceaux de la façade sont tombés sur la promenade du bord de mer, qui longe l'établissement. Donald Trump avait obtenu, en 2014, que son nom soit retiré du fronton du casino, après avoir saisi la justice, estimant que l'établissement nuisait à l'image de son groupe. La filiale du groupe de Donald Trump qui gérait ses activités à Atlantic City, Trump Entertainment Resorts, a déposé trois fois le bilan, en 2004, 2009 et 2014, plombée par les dettes à chaque fois.

Atlantic City avait mis aux enchères le droit de faire imploser l'ancien casino de Donald Trump, le droit d’appuyer sur le bouton. Au bénéfice d'une œuvre caritative. Mais cette enchère, qui avait rapporté 175 000 dollars, a été annulée pour, selon le propriétaire, "des problèmes de sécurité".

Mais plus de 16 000 dollars ont été récoltés après la mise vente de "dix forfaits VIP" pour assister à la destruction "à la meilleure place". Quand même. Un symbole du Trumpisme est parti en fumée, hier... Ça m'a donné envie de me lever ce matin ! Mais je me demande qui va balayer, parce qu’une implosion ça fait beaucoup de poussières...


Crédit photo : Seth Wenig/AP/SIPA


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.