Le test canin pour détecter la covid-19

Pour se faire dépister de la covid-19, il y a plusieurs solutions : le test PCR, le test antigénique, le test salivaire. Et peut-être bientôt, le test canin. Dès l’apparition de la pandémie, on a envisagé d’utiliser le flair des chiens pour repérer le virus.Avec leur pif incroyable, les chiens peuvent repérer : des explosifs, de la drogue, des truffes, le sac de croquettes. Mais aussi des maladies : cancer, diabète, paludisme, et covid-19.

Une grande campagne de dépistage par des chiens a lieu en ce moment, sous la houlette de l’école vétérinaire de Maisons Alfort, avec le soutien de la Région Île-de-France et en partenariat avec l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris). Les personnes testées doivent frotter une compresse dans leur nuque ou sous leur aisselle. 


Cette compresse est ensuite placée dans un cône d’olfaction et soumise au flair du chien. Si celui-ci réagit en marquant l’arrêt, c’est signe de Covid.Les résultats sont ensuite comparés avec les dépistages PCR de référence, pour vérifier si le dépistage réalisé par les chiens est aussi efficace que le test PCR. Les résultats de cette expérience devraient être connus dans deux à trois semaines, écrit Ouest France... S’ils sont concluants, alors la méthode pourrait être généralisée, avec des avantages certains : le test est rapide et, le résultat, instantané. Se faire renifler par un gentil chien-chien, plutôt que de s’enfoncer une tige dans le nez : on progresse !


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.