En Espagne, la dernière statue de Franco déboulonnée

Moi ce qui m’a donné envie de me lever ce matin, c’est qu’à Melilla en Espagne, la toute dernière statue du Général Franco vient enfin d’être déboulonnée, quarante-cinq ans après la mort du général qui dirigea quand même le pays d’une main de fer de 1939 à 1975 ! 

Alors cette statue avait été érigée dans l’enclave de Melilla en 1978, trois ans après la mort du dictateur devant une porte de la ville pour commémorer le rôle du général comme commandant de la Légion espagnole durant la guerre du Rif face aux tribus berbères dans les années 1920. Mais depuis 2007, les mairies espagnoles ont l’obligation de retirer de l’espace public les symboles qui font l’apologie de la dictature ou du camp franquiste pendant la guerre civile grâce à une loi votée sous le gouvernement du socialiste José Luis Zapatero. Malheureusement, de nombreuses administrations locales de droite refusent souvent de l’appliquer, estimant que cela rouvre les blessures du passé. En 2019, le maire socialiste du village de Guadiana del Caudillo, nommé ainsi en l’honneur de Franco, avait décidé de changer le nom de la commune, que l’ancien maire de droite défendait bec et ongles.

C’est pour respecter cette loi, 14 ans après son adoption, que le parlement local de Melilla a voté lundi le déboulonnage de la statue. Le gouvernement régional de Melilla a déclaré que cette décision était inévitable car « cette statue ne faisait que maintenir la ville embourbée dans le passé. » Voilà donc bonne nouvelle, ciao les statues à la gloire des dictateurs !



Crédits : © Angela Rios AFP/Archives


 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.