Les sages-femmes

Pour vous qui êtes parents, elles sont celles qui vous ont accompagné, le jour le plus fort, le plus douloureux, le plus difficile de votre vie, et en général, pour nous tous, elles sont les premiers visages qui nous accueillis à notre naissance. Elles étaient là.  


Aujourd’hui nous rencontrons trois sages-femmes qui travaillent dans un hôpital public bruxellois. 


Elles sont féministes, des femmes puissantes et sensibles, passionnées par leur métier et qui travaillent chaque jour à le faire évoluer, à questionner leurs gestes et leurs mots, pour améliorer l’expérience des futurs parents qui passent par leur service.  

Elles y accueillent une population très variée, aux réalités plurielles, ce qui leur donne l’impression de toucher, au moins du bout des doigts, un peu tout le monde.  


Dans cette structure, viennent notamment accoucher des futures mamans sans papiers qui n’ont pas accès à la mutuelle ou à des remboursements de soins, ou qui sont en plein parcours migratoire. 


Parfois, une femme enceinte arrive directement de la Gare du midi, un petit papier dans la main sur lequel est notée l’adresse de l’hôpital. Elle ne connait personne dans ce pays, pourtant elle va y donner la vie, entourée du mieux qu’elles le peuvent par des sages-femmes … . Souvent les mots manquent pour se comprendre. On bricole avec google trad, ou on appelle les interprètes de l’hôpital, toujours trop demandés et trop peu nombreux. Alors les femmes font ce qu’elles font depuis toujours, elles se débrouillent pour s’entraider, elles se rassurent et s’accompagnent dans ce qu’il y a de plus naturel et instinctif.  


Au carrefour entre la vie et la mort, les sages-femmes sont les actrices de toutes sortes d’histoires, parfois drôles, souvent violentes, toujours terribles, et qui caractérisent en profondeur, notre humanité. 


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.