J'ai Mal à mon Hôpital (2/4)

La série « J'ai mal à mon hôpital » est consacrée à l'hôpital public, son évolution, ses moyens, à partir d'une réflexion plus globale sur le système de santé. 


Pour ce second épisode, nous allons monter dans les services afin d'être au plus près de l'organisation, de la gestion des lits et du personnel. Souvent éloignés du terrain, étouffés par les tâches administratives, les cadres de santé se retrouvent à gérer au quotidien la pénurie, tant, du personnel, du matériel que des lits. On retrouvera la sociologue Fanny Vincent qui nous rappellera rapidement que les différentes réformes du temps de travail au sein de l'hôpital se sont caractérisées par une intensification du travail et une pénibilité accrue se traduisant notamment par un taux d'absentéisme élevé. Puis, nous entendrons deux cadres de santé qui vont nous faire part des différentes contraintes avec lesquelles ils doivent composer. D'abord Julien, 32 ans, cadre de nuit dans un CHU du sud-est de la France nous fera part de ses premières expériences d'encadrement, de la chasse au temps, temps de pause, temps de transmission, qui vient prendre le pas sur la qualité des soins et les conditions de travail des soignants. Puis on terminera avec Jean, 35 ans, cadre de santé dans un service de réanimation à l'AP-HP. A travers son témoignage, nous comprendrons pourquoi il dispose d'une latitude plus grande que son homologue Julien, pour gérer son service. Sa parole mettra en lumière les effets pervers de la fameuse T2A, la tarification à l'activité, créant des disparités de moyens entre les services. 



 

See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.