Tout le monde se fout du boycott de la Coupe du monde, sauf les Allemands

Les Allemands semblent plus sensibles à la somme d’aberrations qataries, qu’elles soient humaines ou environnementales. Les sondages germaniques avaient prévu, avant le début de la compétition, un sentiment de rejet de cette Coupe du Monde, aggravé par l’interdiction de la FIFA pour les joueurs de porter un brassard en soutien à la communauté LGBT. 


Une chronique de Thomas Zribi.


Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.